Le design

Le design est la nouveauté apportée par la permaculture: une méthode de conception consciente de nos systèmes

« Les patterns sont le design, et le design c’est la permaculture » Bill Mollison

Le mot design est un de ces mots concept difficile à traduire car il revêt plusieurs dimensions que le français rend avec plusieurs mots. C’est pourquoi beaucoup de permaculteurs francophones préfèrent garder le mot anglais.

Souvent on le remplace par conception, alors que « design » comporte aussi le but, la forme, l’ergonomie et la conscience du processus.

Le design est donc un ensemble de phases qui se matérialisent de différentes façon. Le design en permaculture est l’art d’appliquer les patterns, encore un mot difficile à traduire et qui renvoie aux structures de base avec lesquelles la Nature s’organise.

Il s’agit de mettre en place des systèmes aussi efficient que les écosystèmes naturels. Grâce aux principes tirés de l’observation de la nature, le designer en permaculture cherche à créer un système le plus autonome possible et qui dure le plus longtemps, afin de satisfaire des besoins.

“La fonction principale d’un design est d’économiser les énergies, de conserver les matériaux, les ressources et la finance.” Bill Mollison

Etapes classiques d’un design

Etapes repères d'un design en permaculture

Observer

C’est par là qu’il faut commencer avant la moindre action, pour autant cette étape n’a pas de fin. L’observation doit devenir une habitude, une attitude.

Au début du design, c’est pendant cette phase que l’on fait divers relevés afin de faire le bilan de l’existant: le milieu, les ressources, les limites..

Puis on réalise un plan de base pour synthétiser ces observations.

On n’oublie pas de s’observer soi-même: faire une introspection afin de bien cerner ses besoins, ceux que l’on souhaite combler avec le projet du design, et aussi être conscient de ses aptitudes et limites.

Mise en œuvre

En respectant au mieux les étapes définies dans la phase précédente, on concrétise le projet.

Ne pas négliger les questions de viabilité économique afin de bien planifier vos dépenses.

Bilans

Accepter les rétroactions et en tirer les conséquences.

Les besoins sont-ils satisfaits, la vision a-t-elle évoluée…?

Procéder aux améliorations

Analyser

Maintenant il faut commencer à entrevoir de quelles façons on va connecter et disposer les éléments du design. Car plus que la diversité et le nombre des éléments d’un système, c’est le nombre de relations entre ces éléments qui donnent la stabilité et la résilience au système.

On procède à diverses analyses, afin d’avoir une bonne compréhension des besoins et fonction de chaque éléments.

On cartographie également les secteurs, qui sont les énergies qui peuvent influencer les choix du designer: les vents dominants, les nuisances ou les choses agréables, la topographie, la courbe du soleil…

Maintenance

Soyez attentif aux signaux envoyer par le système et procéder aux ajustements du design et à l’entretien nécessaire.

Une maintenance régulière prolonge la vie des éléments et évitent de faire face à de gros dégâts.

Pensez non seulement aux personnes actuelles qui vont effectuer la maintenance et aussi aux générations futures.

Célébrer

A tout moment, les célébration sont essentielles pour conforter les liens sociaux et reconnaître les réalisations, en donnant de l’énergie pour continuer

Phase concrète du design

Il s’agit de se lancer en commençant par le global. On réalise un squelette qui permet de répondre aux besoins essentiels et de mettre en œuvre les travaux de fond relatif notamment à l’eau.

Ensuite il sera préférable de mettre en place d’abord les éléments produisant de l’énergie (au sens large: le potager produit de l’énergie sous forme de nourriture, par exemple) et, ensuite, les éléments qui économisent l’énergie, pour finir par l’implémentation des éléments qui consomment de l’énergie.

La mise en place devrait suivre également le zonage: construire d’abord ce qui est proche du centre vital (maison, bâtiment d’activités…) et nécessaire au quotidien, et en dernier lieu ce qui est loin.

Etre ouvert d’esprit et laisser naitre les idées sans censure afin de révéler des solutions créatives. Ne pas hésiter à travailler en équipe.

Garder aussi à l’esprit que ce plan est une photographie à un instant, ce n’est pas le terrain.

A chacun son style pour ce qui est de la représentation: dessin à la main, sur ordinateur, maquette…

 

Autres visions