Design du projet

Une ferme en permaculture se développe à partir d’un plan appelé design.

Découvrez les étapes du design de L’ombre du palmier

Un processus évolutif

Des patterns au détails 

On commence par fixer un squelette des éléments sur lesquels on a le moins de prises et qui vont influencer l’ensemble du projet. La première question, d’autant plus primordiale en Tunisie, c’est l’eau. Comprendre les trajets de l’eau de pluie, quelles seront les sources possibles, les stratégies de collecte et de stockage…

Ensuite on progresse dans le détail vers les éléments plus éphémères avec une influence plus limitée. On fixe des étapes de réalisation, dans le temps et l’espace. Les étapes tiennent compte des ressources, du climat, du terrain, des porteurs du projets…

Notre design

Le design que nous avons réalisé pour notre ferme est encore en évolution ; c’est un processus dynamique où nos observations constantes viennent nourrir nos premières réflexions.

Nous avons donc un canevas grossier, qui nous donne une direction et nous affinons, zone par zone, au fur et à mesure que nous mettons en place des éléments et que nous nous approprions l’espace.

Stratégie pour l’eau

Parmi les réalisations essentielles et structurelles, nous avons effectué des travaux de terrassement pour réhabiliter et ajouter des buttes et fossés antiérosifs, appelé « tabia » en Tunisie et « swale » dans le monde de la permaculture. Tout le processus est décrit ici.

Nous allons aussi travailler avec la charrue de Keyline pour mieux répartir les infiltrations de l’eau de pluie et accélérer la régénération du sol.

Nous rêvions d’un plan d’eau naturel, approvisionné seulement par les précipitations. Mais de l’avis raisonnée de plusieurs, le climat et la taille du bassin versant ne le permettent pas. Ce sera donc une gebia (citerne maçonnée) que nous construirons prochainement. Elle permettra de valoriser la gravité pour l’irrigation et d’avoir un pompage moins gourmand.

Structures

Notre première réalisation est  la construction d’un dôme en superadobe. Cette pièce de 6m de diamètre vient enfin combler l’absence de structures sur le terrain. L’aménagement et en cours et vous pouvez plonger dans cette aventure ici. Avoir un pied à terre à la ferme, même si nous continuons d’habiter en ville pour le moment est indispensable pour une ergonomie de travail.

Plantations

Nous avons commencé l’implantation de haies aux multiples fonctions à découvrir ici.

Nous finalisons le design d’une forêt comestible qui sera plantée cette automne et qui vous est racontée ici. Tenez-vous informé(e) via le calendrier et notre infolettre pour participer à sa mise en œuvre au cours d’un chantier école. Le chantier école est une formule mixte avec une partie dédiée à l’apprentissage théorique et l’autre partie du temps à la mise œuvre. Nous reviendrons sur les principes et techniques pour créer une forêt nourricière à l’échelle d’un jardin ou pour un modèle d’agriculture familiale vivrière.

Nous avons aussi mis en place une petite safranière. Si le test est concluant nous étendrons petit à petit la surface. Cette plante qui fleurit en novembre/décembre, ajoute de la couleur au marron dominant de l’automne. Soyez les premiers à goûter à cette épice disponible dès fin 2017