Premiers pas en Keyline Design à L’ombre du palmier

Keyline design à L'ombre du palmier, centre de permaculture

Vu au Maroc

Tout à commencé lorsque j’ai vu des photos de l’atelier de Franck Chevallier au Maroc. Il a chapeauté la construction d’une charrue de Keyline Design, souvent appelé charrue Yeomans.

Yeomans est le concepteur de cette méthode destinée à l’agriculture, ayant pour thèmes centraux la bonne gestion des eaux de pluie et la régénération des sols. Yeomans était un fin connaisseur des mouvements de l’eau dans le paysage ainsi que des mécanismes naturels de fertilité. Ainsi, sa méthode consiste à mettre en place des dominos qui vont déclencher et accélérer les processus naturels, en assurant une bonne gestion des ressources.

A la recherche de la technique la plus adaptée pour réhabiliter le sol de notre ferme, j’ai souvent pensé au Keyline Design. Toutefois, certains concepts de la méthode restaient flous pour moi car il n’existe pas de publications en français, et les ouvrages fondateurs ne sont pas traduits.

Alors en voyant les images du Maroc, je n’ai pas hésité à prendre contact avec Franck.

L’aventure Blue Bees

Nous nous sommes entendu avec Franck pour qu’il vienne construire une charrue pour nous. Dès le départ, j’ai évoqué notre ambition d’inspirer au delà de notre ferme, consciente du potentiel du Keyline Design pour remédier à l’état général de dégradation des sols en Tunisie.

Afin de financer ce projet, nous avons décidé de faire appel à la générosité collective, au travers d’une campagne de financement participatif. J’ai choisi la plateforme Blue Bees, spécialisée dans les projets agricoles durables.

L’aventure de cette campagne de collecte s’est terminée sur un succès, et même plusieurs!

Tout d’abord un succès humain: de voir nos proches ainsi que des personnes que nous ne connaissons pas se fédérer autour de notre projet, montre la force de la solidarité et de l’esprit d’entraide. Cela nous a beaucoup touché et apporté beaucoup d’énergies positives, de la motivation pour poursuivre.

Atteindre l’objectif donne un sentiment de réussite augmenté, car il est le fruit de chaque contribution, des plus modestes au plus importantes. Et puis en permaculture nous le savons bien: le tout est plus que la somme des parties. Ainsi, de cette addition de sommes est née non seulement la charrue, mais aussi des perspectives concrètes pour une gestion durable des fermes de Tunisie grâce au Keyline design.

La fabrication

Franck nous a questionné sur la ferme et ses composantes, ainsi que sur nos perspectives, afin de cerner nos besoins. Nous avons évoqué plus concrètement la possibilité d’ajouter un semoir à la charrue. La combinaison de ces deux outils ouvrent la voie du semis direct combiné avec la régénération du sol, le tout à un coût accessible.

De là, il a élaboré les plans de l’outil et nous avons rassemblé le matériel nécessaire. La chance a été de notre côté: nous avons trouvé le semoir en allant chercher la ferraille à Tunis. Mais le trouver n’est pas tout! Il s’agissait de deux gros semoirs abandonnés au bord d’un champ, le genre qui pèse plusieurs centaines de kilos. Nous avons donc dû retourner les chercher avec un camion, une épopée.

Construction charrue Yeomans, l'ombre du  palmier

En quelques jours le cadre a pris forme, dans l’atelier de Cherif. Car la démarche de Franck est de former un artisan local afin de pouvoir répliquer la fabrication au gré des besoins. Ainsi, Franck et Cherif ont travaillé ensemble, et je salue l’ouverture de Franck qui a su s’adapter à l’humeur locale.

Entre les aléas et l’ampleur du travail, 10 jours n’ont pas suffit pour terminer la charrue. Il reste surtout à installer tous les éléments du semoir. On peut d’ores et déjà l’utiliser pour sa fonction élémentaire de régénération du sol et de gestion du ruissellement.

Le weekend découverte

Quitte à avoir l’un des rares francophones maitrisant les concepts du Keyline Design, autant en faire profiter d’autres personnes. C’était aussi l’un des objectifs de la campagne de financement: pouvoir financer le salaire de Franck et permettre d’organiser à bas coût une petite introduction.

C’est pourquoi nous avons organisé un weekend découverte à la fin du chantier de construction.

C’est ainsi que le Club Agrichallenge de l’Ecole d’Agriculture du Kef a saisi cette opportunité. Plus d’une vingtaine d’étudiantes et étudiants ont participé. Des graines ont été semées, espérons qu’elles germent et se propagent…

Nous avons aussi eu le plaisir d’accueillir un responsable d’exploitation conventionnelle, ouvert à une transition écologique, et une femme engagée dans un projet de permaculture à Zammour.

Et après

On est fiers et contents d’avoir introduit pour la première fois en Tunisie le Keyline Design. Notre satisfaction vient surtout du cheminement participatif pour aboutir à la construction de cet outil et l’introduction de la méthode. Car au delà de la régénération du sol de la ferme, nous œuvrons pour la régénération de nos sociétés.

Nous avons créés de nouveaux liens au travers de cette aventure, et nous remercions toutes les personnes qui nous ont soutenu.

Nous vous tiendrons informés des résultats sur notre ferme et nous l’espérons sur d’autres projets.

 

 

 

 

One Comment

  • karim Répondre

    Bravo pour ce stage innovant !
    Quels ont été les résultats depuis ?
    ça nous interesse d’avoir votre retour d’expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *